Conseils

Relamping LED ou relampage

Je suis allé, ce week-end, chez un ami qui avait décidé de remplacer son éclairage traditionnel par de la LED. C’est ce qu’on appelle du relamping LED ou relampage.
Il vit dans une maison de 3 étages et son éclairage est composé en majorité de spots encastrés dans le plafond et quelques appliques murales. L’installation a été effectuée il y a 10 ans lors de la rénovation de la maison.

Relamping ou relampagePour la rénovation de sa maison, il avait fait appel à un architecte pour diriger et contrôler les travaux et les artisans sélectionnés étaient des gens compétents avec qui, lui ou l’architecte, avaient l’habitude de travailler.

Relamping LED ou relampage = économies

En route pour l’aventure relamping LED.
Il y a 10 ans, on ne parlait pas de LED, ni d’économie d’énergie, ni de préservation de la planète. Ou si peu ! Et nous avons pu le constater.
Tout d’abord, les ampoules installées.
Dans un petit couloir de 4 mètres de long et 2 mètres de large, avec un plafond à 2,50 m, l’électricien avait installé 5 spots de 50 Watts chacun ! Le calcul est simple, sur 8 m² nous avions 250 Watts de lumière ! Insensé. 5 ampoules de 50 Watts. N’oublions pas qu’un couloir n’est qu’un passage. On ne s’y arrête pas, en tout cas, pas pour faire des travaux de haute précision qui nécessiterait un tel éclairage. Nous avons remplacé tout ça par des spots LED de 5 Watts. Nous sommes donc passés de 250 W à 25 Watts avec un éclairage efficace.

Relamping LED avec des ampoule GU10Même configuration dans la salle de bains. Une grande salle de bains de 20 m² sous 3,00 mètres de plafond.
3 appliques murales au dessus du miroir équipée d’ampoules E14 de 60 Watts et, au plafond, 6 spots encastrés de 50 Watts chacun. Au total, 480 Watts ! Certes, nous sommes dans une salle de bains, pièce dans laquelle nous avons besoin d’y voir clair. Mais nous avons remplacé les E14 par des petites ampoules de 4W et les spots par des 5W de bonne qualité. Nous avons ajouté un ruban blanc chaud autour du miroir. Résultat, un éclairage adapté, moins agressif mais tout aussi efficace. Et nous sommes passés côté consommation de 480W à 62 Watts.

Eclairage du miroir de la salle de bains

L’éclairage du miroir de la salle de bains. Ampoules E14 et ruban LED.

Spots LED encastrés

Le résultat dans la salle de bains. Les spots encastrés blanc chaud.

Les transformateurs

De plus nous avons supprimé les ampoules GU5,3 avec transfo et avons installé des GU10, ampoules qui sont directement branchées sur le 220V.

L’opération relamping LED devient compliquée.

D’abord, les transformateurs qui ne sont pas adaptés à la LED car trop vieux. Nous avons tenté l’échange standard d’ampoules mais elles se sont mises à clignoter au bout d’un moment. Je vous conseille de tout passer sur le 220V pour éviter ce genre de désagrément.
En plus, les électriciens n’avaient rien trouvé de mieux que de glisser dans le faux plafond des transformateurs énormes (1 par ampoule) qu’il a fallu désenclaver. C’est quand même pas très pratique, ne serait-ce que pour les changer s’ils tombent en panne. Nous avons vraiment eu l’impression d’un travail à court terme sans considération des clients. Mais bon.

Transformateur pour ampoules GU5.3

La taille des transfos à sortir des faux plafonds.

Le transfo à sortir du plafond

Le gros transfo qu’il va falloir extraire. Faux plafond en plâtre + faux plafond en bois.

Aujourd’hui, sur toute la maison, nous avons réduit la consommation électrique pour l’éclairage de 80%. Une séance de relamping LED réussie pour de sacrées économies à venir.